blog transformation digitale

Serveur virtuel : c’est quoi ?

Durant de nombreuses les entreprises étaient contraintes d’avoir une multitude de serveurs « physiques » afin de stocker et rendre accessibles des données, des applications …. Ceci rendait le parc informatique assez lourd et était relativement assez onéreux. Afin de palier à ces difficultés, la virtualisation a vu le jour donnant naissance à des serveurs virtuels (VPS).
Dans cet article, nous découvrirons le mode de fonctionnement des serveurs virtuels, présenterons leurs avantages et inconvénients puis nous verrons les atouts qui font de cette innovation technologique une solution d’avenir.

Serveur virtuel : une définition

Virtualisation informatique

Un serveur virtuel ou un VPS (Virtual Private Server), est défini comme étant une machine virtuelle qui utilise les ressources d’un serveur physique afin d’offrir aux utilisateurs les mêmes fonctionnalités qu’offre un serveur dédié classique. Il est possible pour un serveur physique d’héberger plusieurs serveurs virtuels.

Serveur virtuel : son fonctionnement

Le serveur virtuel utilise pour son fonctionnement une partie de la mémoire vive, du processeur, de la puissance de calcul et de la mémoire de stockage du serveur physique sur lequel il est installé. Il est possible qu’un serveur virtuel dispose d’un système d’exploitation différent du système d’exploitation du serveur physique sur lequel il est installé. Généralement, le serveur physique est appelé « hôte » tandis que le serveur virtuel est appelé « invité ».

Il existe trois types de virtualisation :

Serveur virtuel : des avantages et des limites

Avantages

Le tout premier avantage du serveur virtuel est son coût d’accessibilité. En effet, un VPS revient beaucoup moins cher qu’un serveur physique. Mieux encore, avec un VPS, les réponses des requêtes des utilisateurs d’un site ou d’une application hébergé sont servies assez rapidement. Sur le plan sécuritaire, les données d’un VPS ne sont pas accessibles par les utilisateurs des autres VPS utilisant le même serveur physique. Il est possible d’accroitre les performances du VPS en souscrivant généralement à une « formule d’hébergement » supérieure. Faire le choix d’un prestataire informatique externe permet d’avoir un point de vue neuf et neutre sur votre parc informatique et un accompagnement personnalisé pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Limites

La toute première limite du VPS est qu’il exige d’avoir des notions en administration serveur. Il est parfois nécessaire de maitriser les lignes de commandes afin de faire des ajustements ou d’apporter des modifications. Il est également indispensable de maitriser les bases d’une bonne configuration afin d’assurer l’intégrité et la confidentialité des données. De nombreuses entreprises font appel à un service d’infogérance serveurs pour pouvoir faire appel à un professionnel qui assurera la maintenance de vos serveurs.

Serveur virtuel : une solution d'avenir

Au vu des nombreux avantages que les entreprises tirent des serveurs virtuels, il parait plus qu’évident que cette solution technologique a de beaux jours devant elle. En effet, la virtualisation permet aux entreprises d’économiser non seulement de l’argent, mais aussi de l’espace. Accompagnées majoritairement par un prestataire d’infogérance informatique, les entreprises s’assurent d’une efficacité constante de leurs serveurs. Avec les serveurs virtuels, il n’est plus nécessaire d’implémenter une seule application sur un serveur physique. Si les applications ne sont pas trop exigeantes, il est possible d’en mettre plusieurs sur un seul serveur physique grâce à la virtualisation. La virtualisation aide également les entreprises à garantir la redondance des données et surtout d’assurer la disponibilité du service.
L’autre grand atout de la virtualisation qui fait que les entreprises l’adopteront durant encore de nombreuses années est la migration. En effet, il est possible de migrer des serveurs virtuels d’un serveur physique à un autre serveur physique. La seule condition nécessaire est que les deux serveurs physiques utilisent un processeur du même fabricant.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités