Authentification multifacteur (MFA)

Guide cybersécurité

    audit securite informatique

    Qu'est ce que l'authentification multifacteur ?

    Il s’agit d’une méthode d’authentification forte. Elle impose de fournir différents facteurs de vérification afin de prouver son identité pour accéder à une application, une messagerie …
    L’authentification multifacteur vient renforcer dans le cadre d’une stratégie de gestion des identités et des accès le traditionnel identifiant et mot de passe, facile à hacker. La MFA :

    Axido votre cybercoach

    L’authentification multifacteur a pour objectif d’améliorer la sécurité des identités et des accès. Elle se base sur des informations de vérification supplémentaires. Face à une hausse des cyberattaques, l’authentification multifacteur est une des composantes clés de ce dispositif. 

    + 0 %
    d’intrusion au sein des systèmes d’information en 2021 (ANSSI)
    + / 2
    entreprises, victime de cybercriminalté en 2021 (CESIN)
    0 %
    des violations de données impliquent des mots de passe faiblement sécurisés ou des identifiants de connexion volés (Verizon)

    Comment fonctionne l'authentification
    multifacteur ?

    maintenance informatique preventive
     
    • Protéger l'identité des utilisateurs
    • Protéger l'accès à distance via VPN entreprise
    • Protéger les connexions de vos collaborateurs
    • Sécuriser des applications Cloud
    • Sécuriser vos accès Office 365
    • Configuration d'un portail SSO
    • Mise en conformité
    • Authentification disponible en fonction des risques
    maintenance informatique preventive
     
    •  
    • Facteur de connaissance : un élément que l'utilisateur connaît comme un mot de passe
    • Facteur de possession : un objet dont dispose l'utisateur à l'exemple d'un smartphone ou d'un badge
    • Facteur d'inhérence : un élément qui constitue l'utilisateur : empreinte digitale
    • Des nouveaux facteurs d'authentification avec l'IA et le machine learning
    • Facteur d'authentification basé sur sur l'emplacement ou sur le comportement
    cybersecurite

    Pourquoi mettre en place la MFA ?

    Face aux cyberattaques de plus en plus complexes et fréquentes, il devient nécessaire de mieux protéger son organisation. Les conséquences sont parfois calamiteuses. Elles peuvent aller de la perte de données à la violation de la vie privée. Afin de se protéger, l’authentification à plusieurs facteurs permet de sécuriser vos systèmes grâce à une authentification forte.

    La MFA réduit considérablement le danger face au piratage ou au phishing. Un hacker aura en effet beaucoup plus de difficultés à infiltrer votre site car il ne pourras pas facilement obtenir toutes les informations demandées. Il pourra potentiellement obtenir un mot de passe, mais il aura beaucoup plus de mal à fournir les bonnes empreintes digitales ou un badge. Il n’aura pas accès à un compte sans les preuves requises.

    La MFA garantit votre cyberrésilience, mais assure aussi la conformité de l’entreprise avec la législation de l’Union Européenne. La RGPD (Règlement général sur la protection des données) exige que les organisations protègent les données personnelles qu’elles collectent. Elle permet de confirmer que les entreprises mettent en place des mesures de sécurité appropriées face aux danger du web.

    L’authentification multifacteur répond aussi aux exigences des normes ISO (International Organization for Standardization). Ces normes établissent les bonnes pratiques pour la sécurité de l’information au sein des organisations. La MFA permet donc de respecter les normes européennes, mais aussi internationales.

    La mise en place d’une MFA joue aussi un rôle important dans l’amélioration de l’expérience utilisateur. Elle peut ressembler à une étape supplémentaire et complexe. Elle offre en réalité une expérience simplifiée et plus fluide. Elle aide à résoudre les problèmes liés à l’utilisation des mots de passe. L’utilisateur aura en effet d’autres facteurs d’authentification à sa disposition. Il profitera notamment d’une connexion plus rapide grâce à un facteur d’authentification unique. La MFA permet donc de réduire aussi les demandes de support technique.

    La généralisation du télétravail et la multiplication des appareils connectés élèvent les enjeux en matière de sécurité en ligne. La MFA ajoute une sécurité supplémentaire même en dehors de l’entreprise. Les utilisateurs auront accès à distance au site en toute sûreté. Certains services via internet, utilisent plusieurs dispositifs pour s’authentifier. Il pourra être demandé un mot de passe, ainsi qu’un code envoyé par SMS. L’authentification multifacteur assure ainsi une expérience positive pour les utilisateurs.

    Nos certifications et expertises
    en cybersécurité

    Authentification multifacteur - FAQ

    1 Quels sont les différents types d'authentification ?

    On en distingue trois :

    • L’authentification faible nécessite habituellement un mot de passe ou une clé d’authentification. Par exemple, l’accès à un compte email personnel, où seule la saisie du mot de passe permet l’entrée, constitue une forme d'authentification faible. Bien que pratique, cette méthode est moins sécurisée car les mots de passe peuvent être devinés ou interceptés.
    • L’authentification forte fonctionne grâce à une MFA. Dans ce cas, l'accès nécessite plusieurs formes de preuve d'identité, souvent combinant quelque chose que l'utilisateur sait (comme un mot de passe) avec quelque chose qu'il possède (comme un téléphone mobile). Elle permet ainsi de protéger son site avec des facteurs d’authentification multiples. 
    • Quant à l’authentification unique, elle est considérée comme la plus sûre car elle se base sur une caractéristique propre à l’utilisateur comme une empreinte digitale ou une reconnaissance faciale. Cette méthode est souvent utilisée dans des contextes de haute sécurité, comme le contrôle d'accès dans les bâtiments gouvernementaux ou les systèmes de verrouillage de smartphones.
    2 Quels sont les 4 catégories de facteurs d'authentification ?
    • Le facteur de connaissance : il se base sur une information que l’utilisateur connaît déjà afin de confirmer son identité. Il peut s’agir d’un mot de passe, d’un code PIN ou même de la réponse à une question.
    • Le facteur physique : cette authentification se fait grâce à un élément physique que possède l’utilisateur. Cela peut être un smartphone, une carte bleue ou un badge. Par exemple, lors de l'utilisation d'une carte bancaire pour un retrait d'argent, la carte elle-même est un facteur physique, combiné avec le code PIN (facteur de connaissance).
    • Le facteur d’emplacement : Ce type d’authentification fonctionne grâce à la géolocalisation de l’utilisateur. Pour s’authentifier avec sa localisation, on peut utiliser une adresse IP ou un point d’accès spécifique. Aujourd'hui, un service bancaire en ligne peut permettre l'accès uniquement si l'administrateur du compte se connecte depuis une région ou un pays reconnu.
    • Le facteur inhérent : est unique à l’utilisateur et utilise des caractéristiques biométriques. La reconnaissance d'empreintes digitales pour déverrouiller un smartphone ou l'utilisation de la reconnaissance faciale pour accéder à un système sécurisé sont des exemples typiques de ce type d'authentification.
    3Quelle est la différence entre la double authentification et la MFA ?

    La 2FA est une forme de MFA, mais elles possèdent toutes les deux des différences importantes. La double authentification demande deux facteurs d’authentification pour se connecter à un compte. Elle nécessite généralement d’entrer un mot de passe et de récupérer un code généré sur le smartphone. La 2FA est souvent choisie par les entreprises pour sa facilité de mise en œuvre et son efficacité accrue sans complexité excessive. Elle est idéale pour les applications où la sécurité doit être renforcée, mais sans nécessiter un niveau extrêmement élevé de protection.

    La MFA permet quant à elle d’utiliser plus de facteurs pour améliorer la sécurité d’un site internet. Il devient possible d’utiliser la géolocalisation ou d’autres données pour authentifier l’utilisateur. Ce niveau de sécurité est particulièrement adapté aux contextes où les informations sensibles ou critiques sont gérées, comme les systèmes financiers, les données personnelles sensibles, ou les infrastructures critiques. Les entreprises peuvent choisir la MFA pour sa capacité à offrir une sécurité multicouche, ce qui rend extrêmement difficile pour les attaquants d'obtenir un accès non autorisé.

    4Comment gérer l'authentification multifacteur sans téléphone ?

    L’authentification multifacteur est une méthode de sécurité importante pour protéger les comptes en ligne. Elle nécessite généralement l’utilisation d’un second facteur d’authentification en plus du mot de passe traditionnel, comme une application d’authentification ou une clé de sécurité physique.

    Cependant, il est possible de gérer la MFA sans téléphone. Voici quelques options :

    1. Clés de sécurité physiques : Les clés de sécurité sont des dispositifs physiques qui se branchent sur un ordinateur via USB ou se connectent via Bluetooth pour authentifier les utilisateurs. Elles sont utilisées pour générer des codes d’authentification uniques. De plus, les clés de sécurité sont souvent plus sûres que les autres méthodes d’authentification, car elles ne sont pas vulnérables aux attaques de phishing ou d’ingénierie sociale.

    2. Cartes d’authentification : Les cartes d’authentification sont similaires aux clés de sécurité, mais elles sont de la taille d’une carte de crédit. Les utilisateurs doivent insérer la carte dans un lecteur de carte ou scanner pour obtenir un code d’authentification unique.

    3. Courrier postal :  Les organisations peuvent envoyer des codes d’authentification par courrier postal. Cette méthode peut être plus lente et moins pratique que les autres méthodes, mais elle est sûre et efficace.

    4. Biométrie : Les données biométriques, telles que les empreintes digitales, les iris ou la reconnaissance faciale, peuvent être utilisées pour authentifier les utilisateurs. Cette méthode ne nécessite pas de téléphone portable, mais nécessite un scanner biométrique pour fonctionner.

    5La MFA est-elle nécessaire dans les PME ?

    La MFA est essentielle pour les PME, surtout quand on sait que 43% des cyberattaques ciblent les petites entreprises. Le MFA ajoute une couche de sécurité essentielle en demandant aux utilisateurs de fournir au moins deux formes de preuve d'identité, réduisant ainsi le risque d'accès non autorisé. Cela est particulièrement crucial compte tenu de l'augmentation des attaques par hameçonnage et du piratage de mots de passe. En intégrant l'MFA, les PME peuvent non seulement protéger leurs données sensibles mais aussi se conformer à des réglementations de plus en plus strictes en matière de sécurité des données. Les options MFA actuelles sont abordables et faciles à mettre en œuvre, rendant cette mesure de sécurité accessible même pour les entreprises ayant des ressources limitées.

    1 Quel est la différence entre l'authentification et l'identification ?

    L’identification correspond au processus de reconnaissance de l’identité d’un utilisateur. L’authentification est le processus de vérification de cette même identité. L’identification est la première étape qui détermine qui est l’utilisateur. Lors de l'identification, l'utilisateur peut fournir un nom d'utilisateur, un numéro d'identification ou un autre identifiant unique qui le représente. Dans le contexte d'un système informatique, cela peut être aussi simple que d'entrer un nom d'utilisateur sur un écran de connexion.

    L’authentification est la seconde étape et permet de vérifier les données de cette personne. Cela se fait grâce aux différents types de facteurs d’authentification en fournissant une preuve telle qu’un mot de passe, une empreinte digitale …

    2 Qu'est qu'un mot de passe à usage unique ?

    Un mot de passe à usage unique (ou OTP, pour One-Time Password) est un code alphanumérique généré de manière aléatoire. Il permet d’authentifier un administrateur pour une seule session ou transaction. Contrairement aux mots de passe classiques, qui peuvent être réutilisés plusieurs fois, ils ne peuvent être utilisés qu’une seule fois et expirent généralement après un laps de temps court, souvent quelques minutes.

    Les mots de passe à usage unique sont souvent utilisés pour améliorer la sécurité lors de la connexion à des services ou lors de transactions bancaires via internet. Ils sont également souvent utilisés pour renforcer la sécurité lors de l’utilisation de cartes bancaires, où l’utilisateur doit entrer un mot de passe à usage unique pour valider une transaction.

    Les OTP peuvent être générés de différentes manières, notamment par l’envoi d’un SMS contenant le code à l’utilisateur, par l’utilisation d’une application mobile ou par l’utilisation de dispositifs matériels tels que des jetons d’authentification.

    Les avantages des mots de passe à usage unique sont nombreux. Ils réduisent les risques de piratage de mots de passe, car ils ne peuvent être utilisés qu’une seule fois et expirent rapidement. Ils sont également utiles pour optimiser la sécurité lors de l’utilisation de services internet, où les mots de passe traditionnels peuvent être vulnérables aux attaques de phishing et de force brute.

    3Faut-il changer son mot de passe régulièrement avec l'authentification multifacteur ?

    L’authentification multifacteur est une méthode de sécurité qui ajoute un deuxième facteur d’authentification en plus du mot de passe traditionnel pour protéger les comptes en ligne. Les facteurs d’authentification supplémentaires incluent souvent des codes générés par des applications d’authentification, des clés de sécurité physiques ou envoyés par SMS. Cette méthode est considérée comme plus sécurisée que l’authentification basée sur un seul facteur, car elle ajoute une couche supplémentaire de protection.

    Cependant, il est toujours recommandé de changer régulièrement ses mots de passe, même si l’on utilise le MFA. Les mots de passe peuvent être compromis de plusieurs façons, notamment par des fuites de données ou des attaques de phishing. Même si un attaquant ne peut pas accéder à votre compte en ligne sans le deuxième facteur d’authentification, ils peuvent toujours essayer de deviner votre mot de passe en utilisant des techniques de force brute.

    En changeant régulièrement vos mots de passe, vous réduisez la probabilité qu’un attaquant puisse accéder à votre compte en ligne. Cependant, il est important de noter que le rythme de changement des mots de passe dépend de plusieurs facteurs, tels que la sensibilité des données stockées sur le compte, la probabilité qu’un compte soit compromis et le nombre de comptes que vous utilisez régulièrement.

    Il est également important de noter que l’utilisation du MFA ne doit pas être considérée comme une excuse pour ne pas changer régulièrement les mots de passe. Les deux méthodes doivent être utilisées en conjonction pour assurer une sécurité maximale.

    4Quelles sont les solutions Microsoft en MFA ?

    Microsoft propose plusieurs solutions pour l'authentification multifacteur afin d'améliorer la sécurité des identités et des accès. Voici les principales solutions de Microsoft :

    1. Microsoft Azure Multi-Factor Authentication  : Azure MFA est une solution basée sur le cloud qui permet de sécuriser l'accès aux applications cloud et locales de Microsoft, ainsi qu'à celles tierces. 

    2. Microsoft Authenticator : Il s'agit d'une application mobile gratuite pour les appareils iOS et Android. Elle permet aux utilisateurs de valider leur identité en approuvant les demandes de connexion avec un simple clic sur l'application. 

    3. Azure Active Directory (Azure AD) Conditional Access : Azure AD Conditional Access est une fonctionnalité qui permet de définir des règles pour contrôler l'accès aux applications et aux ressources en fonction de certains critères. 

    4. Azure AD Identity Protection : Azure AD Identity Protection peut être utilisé pour détecter et prévenir les attaques d'usurpation d'identité. 

    5. Azure AD B2B Collaboration : Cette fonctionnalité permet aux organisations d'inviter des utilisateurs externes (invités) à accéder à certaines ressources à l'aide de leur propre identité d'entreprise ou personnelle. 

    6. Active Directory Federation Services (AD FS) : Pour les organisations utilisant AD FS pour gérer l'authentification et l'accès aux ressources locales, il est possible de mettre en œuvre une authentification multifacteur en intégrant Azure MFA avec AD FS.

    Tout savoir pour
    renforcer votre cybersécurité

    Demander un devis gratuit pour votre projet de cybersécurité