Test de vulnérabilité : Comment s'y prendre

Test de vulnérabilité

Qu'est ce qu'un test de vulnérabilité ?

Le test de vulnérabilité est une technique utilisée pour identifier les vulnérabilités potentielles dans les systèmes informatiques, les réseaux, les applications et autres composants d’un système. L’objectif du test de vulnérabilité est d’évaluer la sécurité d’un système et de déterminer s’il est vulnérable à des attaques externes ou internes.

+37%

d’intrusion au sein des systèmes d’information en 2021 (ANSSI)

69%

des victimes sont des TPE / PME (CNIL)

+1/2

entreprises, victime de cybercriminalté en 2021 (CESIN)

Quels sont les avantages d'un test de sécurité de ce type ?

Grâce à un test de vulnérabilité vous êtes en capacité de déceler les différentes failles de sécurité informatique de votre entreprise mais aussi de comprendre les enjeux d’une sécurité aboutie. L’aspect humain est aussi important, le test de vulnérabilité permet d’intégrer le fait que la protection n’est pas que du à votre SI mais aussi à la portée humaine. 

cybersecurite

Respect des réglementations en matière de protection des données

Audit de securite informatique

Améliorer la sécurité globale des systèmes

microsoft exchange online

Identifier les vulnérabilités avant qu’elles ne soient exploitées

Précédent
Suivant

III. Comment se déroule un test de vulnérabilité ?

securite informatique pme

La reconnaissance est l’une des étapes clés dans le processus de test de vulnérabilité. Elle consiste à collecter des informations sur la cible (système, réseau ou application) pour en savoir plus sur son fonctionnement, son architecture, ses points d’entrée et ses vulnérabilités potentielles.

La reconnaissance peut être effectuée de manière active ou passive. La reconnaissance passive consiste à collecter des informations disponibles publiquement, comme les informations sur le site web d’une entreprise, les informations de contact ou les informations publiques de l’entreprise. La reconnaissance active, en revanche, consiste à envoyer des requêtes à la cible pour collecter des informations sur les ports ouverts, les services en cours d’exécution, les versions de logiciels utilisées et autres informations qui pourraient être utiles pour identifier les vulnérabilités.

L’analyse de vulnérabilité est une étape cruciale dans le processus de test de vulnérabilité. Elle consiste à examiner les résultats de la reconnaissance et à identifier les vulnérabilités potentielles dans le système, le réseau ou l’application testés.

Cette analyse peut être effectuée manuellement ou à l’aide d’outils automatisés qui peuvent détecter des vulnérabilités connues dans les logiciels et les systèmes d’exploitation. Les vulnérabilités identifiées peuvent inclure des failles de sécurité dans le code, des erreurs de configuration, des erreurs de conception, des vulnérabilités dans les protocoles de communication, et bien plus encore.

Une fois les vulnérabilités identifiées, elles sont classées en fonction de leur criticité et leur impact potentiel sur le système. L’analyse de vulnérabilité peut également inclure une évaluation de la probabilité d’exploitation de chaque vulnérabilité, ainsi que des recommandations pour corriger ou atténuer les vulnérabilités identifiées.

Enfin, les résultats de l’analyse de vulnérabilité sont utilisés pour planifier et effectuer les étapes suivantes, telles que l’exploitation des vulnérabilités pour confirmer leur existence et leur impact potentiel, et la recommandation de mesures pour remédier aux vulnérabilités identifiées et améliorer la sécurité globale du système, du réseau ou de l’application testés.

 

L’exploitation des vulnérabilités est une étape du test de vulnérabilité qui consiste à utiliser les vulnérabilités identifiées pour démontrer leur impact potentiel sur le système, le réseau ou l’application testés.

L’exploitation des vulnérabilités peut être effectuée de manière manuelle ou automatisée, selon les vulnérabilités identifiées et les outils disponibles. L’objectif est de déterminer si les vulnérabilités identifiées sont effectivement exploitables, quel est l’impact de leur exploitation sur la sécurité du système, et si des données sensibles peuvent être compromises.

Il est important de noter que l’exploitation de vulnérabilités doit être effectuée de manière éthique et légale, en respectant les politiques de sécurité et les lois applicables. L’exploitation de vulnérabilités peut être risquée, car elle peut endommager le système testé ou causer des perturbations dans le réseau. Par conséquent, il est important de bien planifier et de limiter l’exploitation des vulnérabilités à ce qui est strictement nécessaire pour évaluer leur impact et confirmer leur existence.

Les résultats de l’exploitation des vulnérabilités sont utilisés pour planifier les mesures de remédiation et les recommandations pour corriger les vulnérabilités identifiées et améliorer la sécurité globale du système, du réseau ou de l’application testés.

La post-exploitation est une étape du test de vulnérabilité qui suit l’exploitation des vulnérabilités. Elle consiste à effectuer des actions supplémentaires sur le système, le réseau ou l’application testés pour démontrer l’étendue des dommages qu’un attaquant pourrait causer s’il parvenait à exploiter une vulnérabilité.

La post-exploitation peut inclure la collecte de données supplémentaires, l’escalade de privilèges, la persistance, la création d’un backdoor ou l’installation de logiciels malveillants. L’objectif est de démontrer que les vulnérabilités identifiées peuvent être utilisées pour compromettre la sécurité du système testé de manière plus avancée.

Les résultats de la post-exploitation sont utilisés pour planifier les mesures de remédiation et les recommandations pour corriger les vulnérabilités identifiées et améliorer la sécurité globale du système, du réseau ou de l’application testés. Les mesures de remédiation peuvent inclure la correction des vulnérabilités identifiées, la mise en place de mesures de protection supplémentaires pour empêcher une exploitation future des vulnérabilités, ou la recommandation de procédures de sécurité et de politiques pour améliorer la sécurité globale du système.

Les rapports de test de vulnérabilité doivent fournir une analyse détaillée de toutes les vulnérabilités identifiées, de leur impact potentiel sur la sécurité du système testé, ainsi que des recommandations pour les corriger et améliorer la sécurité globale du système.

Les rapports de test de vulnérabilité doivent être clairs, précis et compréhensibles pour les parties prenantes, y compris les responsables de la sécurité, les propriétaires de systèmes, les administrateurs de réseau et les développeurs d’applications. Les rapports peuvent également inclure des recommandations pour des mesures de remédiation à court et à long terme.

Les rapports de test de vulnérabilité doivent également fournir des preuves concrètes de toutes les vulnérabilités identifiées, y compris des captures d’écran, des journaux d’exploitation, des exemples de code et d’autres éléments qui soutiennent les résultats du test. Les rapports doivent être complets, organisés et faciles à suivre.

Les rapports de test de vulnérabilité peuvent être utilisés pour démontrer la conformité aux politiques de sécurité et aux réglementations applicables, ainsi que pour améliorer la sécurité globale du système. Ils peuvent également être utilisés pour éduquer les parties prenantes sur les vulnérabilités identifiées et les mesures de remédiation recommandées.

Echanger sur votre projet de cybersécurité

Renseignez vos coordonnées

contact axido
FAQ

Quelle est la différence principale entre un Pentest et un test de vulnérabilité ?

Bien que les termes « test d’intrusion » et « test de vulnérabilité » soient souvent utilisés de manière interchangeable, il y a une différence importante entre les deux :

  • Un test de vulnérabilité consiste à rechercher des vulnérabilités dans un système, une application ou un réseau sans chercher à les exploiter. Le but est d’identifier les failles potentielles qui pourraient être exploitées par des attaquants. Les tests de vulnérabilité sont généralement automatisés à l’aide d’outils de scan.

  • Un Pentest consiste à tenter activement de pénétrer dans un système, une application ou un réseau en exploitant les vulnérabilités identifiées. Le but est de tester la sécurité globale d’un système en vérifiant si un attaquant pourrait y pénétrer et y causer des dommages. Les tests d’intrusion sont généralement menés par des professionnels de la sécurité informatique, qui utilisent une combinaison d’outils automatisés et de techniques manuelles.

Quels sont les indicateurs de vulnérabilité ?

Les indicateurs de vulnérabilité sont des signes ou des indices qui peuvent indiquer la présence de vulnérabilités dans un système, une application ou un réseau. Voici quelques exemples d’indicateurs de vulnérabilité courants :

  • Systèmes d’exploitation, logiciels ou applications obsolètes, non mis à jour ou non patchés
  • Ports de réseau ouverts ou non sécurisés
  • Mots de passe faibles, par défaut ou non changés
  • Comptes utilisateur inactifs ou non gérés
  • Configurations de sécurité inadéquates ou mal configurées
  • Logiciels malveillants détectés sur le système ou le réseau
  • Trafic réseau suspect ou non autorisé
  • Activité de connexion ou de tentative de connexion suspecte ou non autorisée

Comment fonctionne un scanner de vulnérabilité ?

Un scanner de vulnérabilité est un outil de sécurité qui permet d’identifier les vulnérabilités dans un système, une application ou un réseau. Voici les grandes étapes de fonctionnement d’un scanner de vulnérabilité :

  1. Reconnaissance : Le scanner commence par scanner le réseau pour identifier les hôtes et les services disponibles.

  2. Détection : Le scanner envoie des requêtes pour identifier les vulnérabilités connues dans les services détectés. Le scanner peut également identifier les configurations de sécurité inadéquates et les erreurs de configuration qui pourraient être exploitées.

  3. Analyse : Le scanner analyse les réponses des services pour identifier les vulnérabilités et en évalue la gravité.

  4. Rapport : Le scanner génère un rapport qui liste les vulnérabilités identifiées, leur gravité et les recommandations pour les corriger.

Les scanners de vulnérabilité peuvent être utilisés pour scanner des systèmes, des applications, des serveurs web, des réseaux et des services. Ils peuvent être utilisés de manière ponctuelle pour effectuer un audit de sécurité, ou de manière régulière pour détecter les vulnérabilités avant qu’elles ne soient exploitées.

Quelle est la différence entre un audit de sécurité et un test de vulnérabilité ?

Les tests de vulnérabilité et laudit de sécurité sont des pratiques courantes pour garantir la sécurité des systèmes informatiques, y compris les bases de données. Bien qu’ils soient souvent utilisés de manière interchangeable, il existe des différences entre ces deux pratiques.

Les tests de vulnérabilité consistent à analyser un système informatique pour identifier les vulnérabilités potentielles qui pourraient être exploitées par des attaquants. Ces tests sont souvent effectués à l’aide d’outils automatisés qui recherchent des vulnérabilités connues dans les systèmes, les applications et les services. Les résultats des tests de vulnérabilité sont utilisés pour identifier les failles de sécurité qui nécessitent une correction immédiate.

D’autre part, les audits de sécurité sont une évaluation plus complète de la sécurité d’un système informatique, y compris les politiques et procédures de sécurité, les contrôles d’accès, les sauvegardes, la conformité aux normes et aux réglementations, ainsi que les vulnérabilités potentielles. Les audits de sécurité sont souvent effectués par des experts en sécurité informatique qui évaluent la sécurité globale d’un système et fournissent des recommandations pour améliorer la sécurité.

Retour vers le haut

Découvrir notre ebook sur les bonnes pratiques de sécurité

Découvrir les fonctionnalités