Incident de sécurité : comment prendre en charge ?

Guide cybersécurité

    piratage informatique

    Qu'est ce qu'un incident de sécurité ?

    Un incident de sécurité est un évènement susceptible de compromettre votre système d’information ou vos données. L’incident de sécurité met en échet vos dispositifs de sécurité informatique et va perturber vos activités. Bien entendu, tous n’ont pas le même degré de gravité et de risque pour votre entreprise. Voici quelques signes qui permettent de détecter un incident de sécurité :

    Axido votre cyber coach

    Face à la recrudescence de cyberattaques de plus en plus sophistiquées, choisissez de faire confiance à un expert en cybersécurité. La meilleure arme face aux piratages informatiques est de détecter en amont les incidents de sécurité pour mieux gérer les crises cyberattaques.  Une chose est certaine : avec un rythme d’incident qui ne faiblit pas et des systèmes d’information encore largement vulnérables, la gestion des incidents de sécurité est une top priorité.

    0 %

    d’intrusion au sein des systèmes d’information en 2021 (ANSSI)

    0 %

    des victimes sont des TPE / PME (CNIL)

    + 1 / 2
    entreprises, victime de cybercriminalté en 2021 (CESIN)
    cybersecurite informatique

    Comment gérer un incident
    de sécurité ?

    maintenance informatique preventive
     
    • Restaurer le système d’information pour un retour à l’activité normale (PRA informatique)
    • Nettoyer les codes malveillants et remplacer les fichiers endommagés par des versions non infectées
    • Restaurer à partir d’une sauvegarde externalisée
    • Reconstruire le (les) système(s) ou l’environnement à partir de zéro
    maintenance informatique preventive
    • Analyse des failles de sécurité ayant permis au pirate informatique de s’introduire doivent être analysées et combler
    • Chaque machine présentant les mêmes failles de vulnérabilité devra être analysée pour éliminer tout risque d’infection
    • Analyse antivirus
    • Recherche de logiciels espions
    • Actualisation des signatures
    • Suppression des logiciels malveillants
    • Désactivation des comptes utilisateurs hackés
    • Modification de mots de passe
    • Réparation des brèches de sécurité
    • Information auprès de vos collaborateurs de la menace et des instructions sur les choses à éviter à l’avenir le cas échéant
    maintenance informatique preventive
    • Limiter les dommages de la cyberattaque sans arrêt de l’activité idéalement
    • Eviter la propagation de l’incident de sécurité à d’autres systèmes, dispositifs et réseaux.
    • Il faudra répondre :
    • Quelles sont les conséquences si l’incident n’est pas confiné ?
    • Quels sont les dommages de l’incident de sécurité ?
    • Faut-il prendre le temps de collecter des preuves contre le pirate informatique ?
    • Faut-il éviter d’alerter le hacker ?
    • Faut-il maintenir le service ou est-il acceptable de mettre le système hors ligne ?
    maintenance informatique preventive
    • Identifier quelles ont été les activités réalisées au cours de la période précédant et suivant l’incident
    • Collecter et archiver les informations de sécurité type journaux système, journaux de politique de parefeu
    • Vérifier si des données ont été perdues ou volées
    • Evaluer les risques de fuites de données à caractère personnel
    • Utilisation d'outils servant à créer et à analyser des images complètes de disques
    • Utilisation d'outils permettant d’effectuer un vidage à distance de la mémoire d’une machine suspecte
    • Utilisation d'outils de monitoring du parc informatique
    securite informatique

    Sur quelles technologies s'appuyer pour répondre aux incidents ?

    SIEM  (Security Information and Event Management) est une technologie de sécurité qui permet aux entreprises de collecter et d’analyser des données de sécurité provenant de différents systèmes et applications. SIEM utilise des algorithmes d’analyse pour détecter des modèles et des comportements anormaux, ce qui permet aux équipes de sécurité de répondre rapidement aux incidents de sécurité.

    Les avantages du SIEM sont nombreux. Tout d’abord, il permet une meilleure visibilité sur les événements de sécurité. Ensuite, il permet de détecter les menaces en temps réel et de les traiter rapidement. Enfin, il permet une meilleure conformité aux normes de sécurité.

    EDR (Endpoint Detection and Response) est une technologie de sécurité qui se concentre sur la sécurité des endpoints, tels que les ordinateurs, les serveurs et les appareils mobiles. EDR utilise des agents installés sur les endpoints pour collecter des données de sécurité et détecter des comportements anormaux.

    Les avantages d’EDR sont nombreux. Tout d’abord, il permet une meilleure visibilité sur les endpoints. Ensuite, il permet de détecter les menaces avancées qui peuvent échapper aux solutions de sécurité traditionnelles. Enfin, il permet de répondre rapidement aux incidents de sécurité.

    XDR (Extended Detection and Response) est une technologie de sécurité qui permet de détecter les menaces sur plusieurs vecteurs de l’infrastructure de l’entreprise, tels que les endpoints, les réseaux et les applications. XDR utilise des algorithmes d’analyse pour détecter des modèles et des comportements anormaux.

    Les avantages de XDR sont nombreux. Tout d’abord, il permet une meilleure visibilité sur les événements de sécurité. Ensuite, il permet de détecter les menaces avancées qui peuvent échapper aux solutions de sécurité traditionnelles. Enfin, il permet une réponse rapide aux incidents de sécurité.

    SOAR (Security Orchestration, Automation and Response) est une technologie de sécurité qui permet aux équipes de sécurité de gérer les incidents de manière plus efficace. SOAR combine l’automatisation et l’orchestration pour répondre rapidement aux incidents de sécurité.

    Les avantages de SOAR sont nombreux. Tout d’abord, il permet de répondre rapidement aux incidents de sécurité. Ensuite, il permet d’automatiser certaines tâches de sécurité pour réduire le temps et les coûts associés à la réponse aux incidents de sécurité. Enfin, il permet une meilleure visibilité sur les incidents de sécurité.

    ASM (Application Security Management) est une technologie de sécurité qui se concentre sur la sécurité des applications. ASM utilise des algorithmes d’analyse pour détecter des vulnérabilités et des failles de sécurité dans les applications.

    Les avantages d’ASM sont nombreux. Tout d’abord, il permet de détecter les vulnérabilités et les failles de sécurité dans les applications. Ensuite, il permet de réduire le risque d’attaques ciblant les applications. Enfin, il permet une meilleure conformité aux normes de sécurité pour les applications.

    En conclusion, les entreprises ont recours à différentes technologies de sécurité pour protéger leurs systèmes et leurs données contre les cyberattaques. Les technologies SIEM, EDR, SOAR, XDR et ASM sont des outils clés pour répondre rapidement aux incidents de sécurité et réduire les risques d’attaques. En utilisant ces technologies, les entreprises peuvent améliorer leur visibilité sur les incidents de sécurité, détecter les menaces avancées, automatiser certaines tâches de sécurité et améliorer leur conformité aux normes de sécurité.

    Nos certifications et expertises
    en cybersécurité

    Incident de sécurité - FAQ

    1 Comment qualifier un incident de sécurité ?

    Est considéré comme incident de sécurité tout événement qui menace la confidentialité, l’intégrité ou la disponibilité des systèmes d’information ou des données sensibles d’une organisation. Les incidents de sécurité peuvent aller de cyberattaques intentionnelles par des pirates informatiques ou des utilisateurs malveillants à des violations de politique de sécurité par inadvertance.

    2 Quels sont les types d’incidents de sécurité ?

    Une liste des différentes menaces de cybersécurité auxquelles votre entreprise peut être exposée vous aidera à préparer différentes stratégies d’intervention pour différents types de cyberincidents. Voici quelques-uns des types d‘incidents de cybersécurité les plus courants :

    • Malwares : logiciels malveillants (virus, vers, chevaux de Troie, etc.) qui obtiennent un accès non autorisé aux systèmes et interfèrent avec les opérations.
    • Déni de service distribué (DDoS) : rend un service en ligne (tel qu’un site Web) inutilisable en surchargeant le serveur avec plus de trafic qu’il ne peut en gérer.
    • Hameçonnage : une attaque d’ingénierie sociale qui trompe les utilisateurs avec des e-mails apparemment légitimes qui sont en fait de nature malveillante.
    • Menace interne : employés ou anciens employés qui enfreignent les politiques de sécurité des informations pour obtenir un accès non autorisé, divulguer des informations confidentielles ou endommager des systèmes.
    • Perte ou vol d’équipement : perte ou vol d’équipements professionnels tels que des PC, des ordinateurs portables ou des appareils mobiles, qui peuvent être utilisés à mauvais escient pour voler des données ou lancer une attaque de cybersécurité à grande échelle.
    • Rançongiciels. Un ransomware est un type de logiciel malveillant, ou malware, qui verrouille les données ou l’appareil informatique d’une victime et menace de les garder verrouillés, ou pire, à moins que la victime ne paie une rançon à l’attaquant. Selon le rapport IBM Cost of a Data Breach 2022 , les attaques de ransomwares ont augmenté de 41 % entre 2021 et 2022.
    1 Quels sont les impacts possibles d’un incident de sécurité ?

    Chaque organisation est unique en termes d’impact d’une violation, en fonction du moment et de la durée et de l’industrie dans laquelle elle opère. Par exemple, une violation de données peut avoir des conséquences plus prononcées pour le secteur financier que dans le secteur manufacturier. Cependant, les impacts courants que vous devez prendre en compte lors de l’évaluation de votre propre posture de sécurité incluent :

    • Perte financière : Les fonds de l’entreprise pourraient être volés et la perte de revenus pourrait résulter d’une incapacité à fonctionner, de l’incapacité à mener à bien le travail des clients ou des accords commerciaux, à la réduction de la productivité, aux temps d’arrêt du personnel, à l’augmentation des primes d’assurance et au coût de la tentative de récupération des informations, équipements ou données perdus.
    • Violation de l’obligation légale : Le règlement général sur la protection des données (RGPD) et la loi sur la protection des données de 2018 exigent une sécurité technique et organisationnelle appropriée. La non-conformité peut entraîner des amendes.
    • Atteinte à la réputation de la marque : Les clients attachent de l’importance à leur vie privée, et les violations impliquent souvent des informations de paiement des clients. Les prospects potentiels hésiteront à faire confiance à une entreprise ayant des antécédents de sécurité des données de mauvaise qualité.
    • Perte de propriété intellectuelle : Une entreprise piratée peut perdre des décennies d’efforts et d’investissements en R&D (recherche et développement) si des secrets commerciaux ou des éléments protégés par le droit d’auteur sont volés. L’avantage concurrentiel dont jouissait autrefois une entreprise peut disparaître en un clin d’œil.
    2Comment fonctionne la réponse aux incidents ?

    Les attaques compromettent fréquemment les données personnelles et professionnelles, et réagir rapidement et efficacement aux failles de sécurité est devenu essentiel ; la notion d’incident de sécurité informatique est désormais largement connue. Avoir une capacité de réponse aux incidents vous permet de gérer les incidents de manière systématique afin que les décisions appropriées soient prises rapidement.

    Bien que les mesures de réponse aux incidents puissent varier en fonction de l’organisation et des fonctions commerciales associées, il existe des mesures générales qui sont souvent prises pour gérer les menaces. La première étape peut commencer par une enquête complète sur un système anormal ou une irrégularité dans le système, les données ou le comportement de l’utilisateur.

    Par exemple, une équipe de gestion des incidents de sécurité peut identifier un serveur qui fonctionne plus lentement que la normale. À partir de là, l’équipe évaluera le problème pour déterminer si le comportement est le résultat d’un incident de sécurité. Si cela s’avère être le cas, l’incident sera analysé plus en détail ; les informations sont collectées et documentées pour déterminer l’étendue de l’incident et les étapes requises pour la résolution, et un rapport détaillé est rédigé sur l’incident de sécurité.

    Si nécessaire, les forces de l’ordre peuvent être impliquées. Si l’incident implique l’exposition ou le vol de dossiers clients sensibles, une annonce publique peut être faite avec la participation de la direction générale et d’une équipe de relations publiques.

    Tout savoir pour
    renforcer votre sécurité informatique

    Demander un devis gratuit pour votre
    projet de cybersécurité