liens internet pro

Qu’est-ce que la surveillance du réseau informatique ?

Dans le monde d’aujourd’hui, le terme de surveillance du réseau est très répandu dans le secteur informatique. Il s’agit d’un processus informatique critique dans le cadre duquel tous les composants du réseau, tels que les routeurs, les commutateurs, les pare-feu, les serveurs et les machines virtuelles, sont surveillés pour détecter les défaillances et les performances et sont évalués en permanence afin de maintenir et d’optimiser leur disponibilité. Un aspect important de la surveillance du réseau est qu’elle doit être proactive. Détecter les problèmes de performance et les goulets d’étranglement de manière proactive permet d’identifier les problèmes au stade initial. Une surveillance proactive efficace peut prévenir les temps d’arrêt ou les pannes du réseau. Mettre en place ces protocoles s’avère crucial lorsque votre entreprise procède à un déménagement du réseau informatique.

Voici les aspects importants de la surveillance du réseau à prendre en compte :

 

 

Quels sont les éléments essentiels à surveiller ?

Les périphériques réseau défectueux ont un impact sur les performances du réseau. Il est possible d’y remédier par une détection précoce, d’où l’importance d’une surveillance continue du réseau et des dispositifs connexes. Pour une surveillance efficace du réseau, la première étape consiste à identifier les dispositifs et les mesures de performance à surveiller par un audit réseau de votre SI. La deuxième étape consiste à déterminer l’intervalle de surveillance. Les appareils tels que les ordinateurs de bureau et les imprimantes ne sont pas critiques et ne nécessitent pas de surveillance fréquente du réseau, tandis que les serveurs, les routeurs et les commutateurs effectuent des tâches critiques pour l’entreprise, mais ont également des paramètres spécifiques qui peuvent être surveillés de manière sélective.

 

 

Pourquoi maîtriser son intervalle de surveillance ?

 

L’intervalle de surveillance détermine la fréquence à laquelle les périphériques du réseau et les mesures qui s’y rapportent sont interrogés pour identifier l’état des performances et de la disponibilité. La mise en place d’intervalles de surveillance peut contribuer à alléger la charge du système de surveillance du réseau et, par conséquent, de vos ressources. L’intervalle dépend du type de périphérique ou de paramètre réseau à surveiller. L’état de disponibilité des dispositifs doit être surveillé le moins souvent possible, de préférence toutes les minutes. Les statistiques de CPU et de mémoire peuvent être surveillées une fois toutes les 5 minutes. L’intervalle de surveillance du réseau pour d’autres paramètres comme l’utilisation du disque peut être étendu et est suffisant s’il est interrogé une fois toutes les 15 minutes. La surveillance de chaque appareil à un intervalle minimal ne fera qu’ajouter une charge inutile au réseau et n’est pas vraiment nécessaire.

 

 

Quels sont les différents types de protocoles pour la surveillance du réseau informatique ?

 

Lors de la surveillance d’un réseau et de ses périphériques, une bonne pratique courante consiste à adopter un protocole de gestion de réseau sécurisé et non consommateur de bande passante afin de minimiser l’impact sur les performances du réseau. La plupart des périphériques réseau et des serveurs Linux prennent en charge les protocoles SNMP (Simple Network Management Protocol) et CLI, tandis que les périphériques Windows prennent en charge le protocole WMI. SNMP est l’un des protocoles réseau les plus largement acceptés pour gérer et surveiller les éléments du réseau. La plupart des éléments du réseau sont fournis avec un agent SNMP. Il suffit de les activer et de les configurer pour qu’ils communiquent avec le système de gestion du réseau (NMS). En autorisant l’accès SNMP en lecture-écriture, on obtient un contrôle total sur le dispositif. Grâce au SNMP, il est possible de remplacer toute la configuration de l’appareil. Un système de surveillance du réseau aide l’administrateur à prendre en charge le réseau en définissant les privilèges de lecture/écriture SNMP et en limitant le contrôle pour les autres utilisateurs.

 

 

Pourquoi mettre en place une surveillance proactive et des seuils ?

 

Les temps d’arrêt du réseau peuvent coûter très cher. Dans la plupart des cas, l’utilisateur final signale un problème de réseau à l’équipe de gestion du réseau. Cela s’explique par une mauvaise approche de la surveillance proactive du réseau. Le principal défi de la surveillance du réseau en temps réel consiste à identifier les goulets d’étranglement des performances de manière proactive. C’est là que les seuils jouent un rôle majeur dans la surveillance du réseau. Les seuils varient d’un appareil à l’autre en fonction de l’utilisation de l’entreprise.

 

Mettre en place une alerte instantanée en cas de dépassement de seuil

La configuration des seuils permet de surveiller de manière proactive les ressources et les services exécutés sur les serveurs et les périphériques réseau. Chaque appareil peut avoir un intervalle ou une valeur de seuil définie en fonction des préférences et des besoins de l’utilisateur. Les seuils à plusieurs niveaux peuvent aider à classer et à décomposer toute défaillance rencontrée. Grâce à ces seuils, des alertes peuvent également être déclenchées avant que le dispositif ne tombe en panne ou n’atteigne un état critique.

 

 

Pourquoi déployer des tableaux de bord personnalisés pour la surveillance de votre réseau ?

 

Les données ne deviennent utiles que lorsqu’elles sont présentées clairement au bon public. Il est important que les administrateurs informatiques et les utilisateurs soient informés des mesures critiques dès qu’ils se connectent. Un tableau de bord réseau doit fournir une vue d’ensemble de l’état actuel de votre réseau, avec les mesures critiques des routeurs, commutateurs, pare-feu, serveurs, services, applications, URL, imprimantes, onduleurs et autres dispositifs d’infrastructure. La prise en charge de widgets permettant de surveiller les spécificités requises et les graphiques de performance en temps réel peuvent aider les administrateurs à résoudre rapidement les problèmes et à surveiller les périphériques à distance.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités