microsoft Azure

Microsoft Azure : plus puissant que AWS et Google ?

Microsoft innove sans cesse ses services cloud à destination des entreprises afin de relever les défis auxquels elles sont confrontées quotidiennement. A cet effet, Microsoft créé la plateforme Microsoft Azure pour construire, gérer et déployer des applications en utilisant vos infrastructures et vos usages favoris.

Les trois principales plateformes de cloud computing de Microsoft, AWS, Microsoft Azure et Google Cloud, offrent des services similaires dans l’ensemble pour les fonctionnalités de base. Toutefois, les trois acteurs ont chacun leurs propres forces et faiblesses qui les rendent idéales pour différents cas d’utilisation.

 

 

Google Cloud, AWS, Microsoft Azure : quelles différences ?

 

Avec une idée précise tournée vers l’open source et l’automatisation des tâches quotidiennes, Microsoft génère vos applications et vos environnements avec des services conçus pour le cloud hybride. Bien qu’assez pointues, les différences entre les trois majors des services hébergés permettent aux utilisateurs de déterminer la plateforme cloud qui leur correspond le plus.

 

Une solution évolutive et rentable basée sur la puissance de calcul

AWS semble dominer par sa taille et le large éventail de choix offerts. Toutefois, l’offre manque de services personnalisés.

Google Cloud Computing (GCP) permet de configurer votre plate-forme de manière personnalisée ou obtenir un type de machine prédéfini. Seulement, de nombreuses fonctionnalités sont encore en phase bêta, donc pas assez stables.

Microsoft Azure est le seul à offrir un système de cloud hybride (public, privé). Cela donne aux entreprises le meilleur des deux mondes en matière d’évolutivité et de sécurité. Azure est surtout connu pour le service Virtual Machines et l’optimisation de l’IA qui sont incorporés dans presque toutes les fonctionnalités et fonctions.

 

Une application de stockage cloud hautement disponible

Bien que la gamme de stockage d’AWS propose plusieurs innovations, elle ne fournit qu’un service de sauvegarde système de base. Par ailleurs, Amazon n’offre pas un véritable modèle hybride natif. Google manque de solutions de stockage, principalement en raison de l’absence d’options de sauvegarde. Cependant, ils offrent une prise en charge SQL et NoSQL appréciables.

Microsoft Azure offre le meilleur avantage d’une plateforme cloud computing hybride dans ses solutions de stockage. Les entreprises peuvent tirer parti du stockage hors site pour les fonctions non essentielles et certaines applications basiques. C’est également la seule plateforme parmi les trois à offrir plus d’un service de sauvegarde et une fonction de récupération de site Web.

 

Un large choix d’outils sur un seul cloud hybride cohérent

AWS bénéficie de la profondeur et de l’étendue de ses outils et de sa technologie. Ils offrent une bonne résolution des problèmes liés à l’IA. Chez Google Cloud, les outils et fonctions disponibles semblent être en cours de développement. Google est bien parti mais a encore du chemin à faire afin de rattraper AWS et Microsoft Azure.

Grâce à une combinaison de compatibilité Microsoft et de disponibilité open source, la plateforme Azure assure un fonctionnement flexible et agile. Vous pouvez augmenter ou réduire à volonté vos ressources et toutes vos données héritées bénéficieront quand même d’un traitement sûr. Vous bénéficierez également de l’investissement considérable de Microsoft dans l’IA et des outils d’apprentissage automatique.

 

Azure propose des options d’achat et de tarification flexibles

La tarification d’AWS est la plus difficile à évaluer. Cependant, le stockage d’archives s’avère intéressant pour des structures de très grande ampleur plus que pour un PME. GCP assure des prix de base mais malheureusement pour des services qui bien qu’innovants, se révèlent assez basiques. La tarification avec Microsoft Azure est flexible et permet de choisir ses différentes options projet par projet. Microsoft Azure vous permet de réaliser des économies puisque vous payez uniquement les ressources que vous utilisez avec un contrôle des coûts.

 

Microsoft Azure : le grand gagnant ! 

 

Si Microsoft et Amazon trustent le classement en matière de fonctionnalités, GCP constitue un outsider bien financé dans la compétition. Google est entré plus tard sur le marché du cloud et ne bénéficie pas encore d’un marquage axé sur les entreprises. Ce qui fait que ce n’est pas la plateforme vers laquelle se tournent les PME. Toutefois, son expertise technique est profonde. Amazon Web Services dispose d’un vaste ensemble d’outils qui continue de croître de façon exponentielle. Pourtant, sa stratégie tarifaire peut être déroutante, et son accent particulier sur le cloud public plutôt que sur le cloud hybride ou le cloud privé signifie que l’interopérabilité avec votre centre de données n’est pas la priorité absolue d’AWS.

Azure a connu une évolution exponentielle malgré son arrivée tardive dans la danse. Faisant de Microsoft le grand gagnant du cloud en 2019. Tout comme AWS, Microsoft dispose d’une infrastructure cloud exceptionnellement performante. En effet, peu d’acteurs du numérique possèdent une expérience et une connaissance de l’entreprise comme Microsoft (Windows et Office). Azure a conscience qu’en tant qu’entreprise vous gérez nécessairement un centre de données et sa plateforme cloud travaille ardemment pour interagir avec les systèmes de centres de données. Le cloud hybride constitue sa véritable force. C’est ce qui permet à Microsoft de proposer une personnalisation de sa plateforme cloud, au plus près des besoins des entreprises.

 

Microsoft assure une large palette notamment avec Office 365

 

La plateforme cloud Azure et Office 365 partagent la même paternité à savoir Microsoft. De ce fait, Azure représente une véritable extension d’Office 365. Azure permet par ailleurs d’exécuter des applications métier personnalisées du point de vue d’une machine virtuelle et de développer des applications Web personnalisées qui peuvent facilement s’intégrer avec SharePoint en ligne.

Pour les organisations exécutant par exemple Active Directory avec Office 365, Azure permet d’utiliser ce service hybride et de l’étendre, en fournissant une connexion unique à des milliers d’applications SaaS commerciales tierces en dehors de l’écosystème Microsoft.

 

La nécessité de passer par un intégrateur Microsoft 

 

Les entreprises craignent de passer au cloud uniquement en raison de nombreux obstacles au processus de migration. Non seulement il y a un risque de perte de données, mais il y a aussi beaucoup de complexité dans le processus de migration. À cet effet, Azure AD et Office 365 offrent une intégration transparente dans le cloud. Cette transparence qui permet à un intégrateur certifié Microsoft de fournir une assistance client dans son Data Center pour des migrations meilleures et plus fluides ; mais aussi pour résoudre tous les problèmes d’exécution.

Un fournisseur de services hébergés assure par ailleurs un excellent support client. Si le fournisseur connaît des soucis techniques, il les résout en un rien de temps. Le support technique y est présent 24 h / 24 et 7j / 7. Un CSP (cloud service provider) certifié dispose de l’expertise Microsoft nécessaire pour détecter et régler les problèmes de façon très rapide. Vos équipes ne seront quasiment jamais impactées par une panne serveur.

De plus, la flexibilité offerte par Azure et Office 365 permet à l’intégrateur d’apporter de la valeur ajoutée à sa clientèle. Les connaissances emmagasinées par un prestataire certifié assurent les meilleurs pratiques et conseils aux entreprises qui déploient l’infrastructure Microsoft. Vous bénéficiez d’une formation, des services de migration et de diverses formes d’assistance à grande valeur ajoutée.

 

Articles similaires :

Blog


Back to Top

Découvrir les fonctionnalités