migration cloud

Cloud hybride : c’est quoi ? Pourquoi se lancer ?

Le cloud hybride est une infrastructure cloud qui combine cloud public et cloud privé. Le cloud hybride offre ainsi à ses utilisateurs le meilleur de ces deux mondes.

Le cloud public est très avantageux pour une entreprise. Cependant, il présente aussi certaines contraintes et certains défis. Du coup, de nombreuses entreprises priorisent l’utilisation du cloud privé ou l’utilisation d’une infrastructure cloud sur site.

Toutefois, des études publiées par Nutanix en 2018 révèlent que le cloud hybride est le cloud idéal parmi tous les types de clouds. En clair, selon ces études 91% des responsables IT de différentes entreprises ont déclaré le modèle du cloud hybride comme l’idéal. Selon eux, le cloud hybride est le service hébergé qui marie bien les avantages du cloud public avec les avantages du cloud privé.

Aussi, 451 Research estimait selon ses analyses que jusqu’en 2019 au plus tard 69% des entreprises vont s’en remettre au cloud hybride. Et en addition, l’exécution de 60% des workloads (charges de travail) se fera sur des services cloud.

 

 

Le cloud hybride qu’est-ce que c’est ?

 

Le cloud hybride selon Forrester Research désigne la connexion d’un ou plusieurs clouds publics soit à un cloud privé ou soit à un centre de données traditionnel sur site. Le cloud hybride mélange simplement d’une manière savante les ressources IT disponibles sur site et celles disponibles hors site.

Plus en détail, le cloud hybride est une infrastructure cloud résultant d’une combinaison entre les ressources d’un cloud privé sur site et les ressources d’un cloud public tiers. La connexion entre ces différentes ressources est notamment basée sur un système d’orchestration.

L’institut national des normes et de la technologie a aussi fourni une définition officielle du cloud hybride. Selon cette organisation américaine, le cloud hybride est « un environnement cloud composé de deux différentes infrastructures cloud. Ces infrastructures cloud sont notamment un cloud privé et un cloud public connectés entre eux par le biais d’une technologie standard ou propriétaire. Cette technologie rend les données et les applications portables ».

 

 

Quelles différences entre hybride, privé et public ?

 

Pour mieux comprendre ce qu’est un cloud hybride, vous devez nécessairement comprendre la différence entre un cloud hybride, privé et public

Le fonctionnement du cloud privé est basé sur des serveurs dédiés uniquement à l’usage d’une seule entreprise. Il faut aussi faire cette distinction lorsqu’on parle d’hébergement cloud. Ces serveurs sont soit hébergés dans l’entreprise, soit hébergés hors de l’entreprise chez un fournisseur.

Dans le fonctionnement du cloud public, le fournisseur partage les serveurs entre ses divers clients. Dans ce cas, les serveurs se trouvent toujours hors de l’entreprise. Pour cause, ils sont toujours hébergés dans les centres de données du fournisseur.

Un cloud hybride résulte donc d’une combinaison entre un cloud privé et un cloud public.

 

 

Quels sont les avantages d’un cloud hybride pour votre SI

 

Le cloud hybride possède divers atouts majeurs. L’un de ces atouts est qu’il flexibilise le transfert des workloads et des données entre cloud public et cloud privé. En clair, le cloud hybride permet d’effectuer ce transfert selon les besoins, les coûts et les demandes. Le cloud hybride permet ainsi aux entreprises de bénéficier d’une grande flexibilité et d’options en supplément lorsqu’il s’agit de déployer et d’utiliser les données.

En effet, la flexibilité est un grand atout que le cloud hybride détient. Pour cause, la gestion de tout ce qui est ressource d’un environnement cloud sur site demande du temps et un investissement financier. L’extension de la capacité d’un environnement cloud sur site se doit alors d’être planifiée à l’avance. À l’inverse, le cloud public est par défaut optimisé pour que sa capacité soit étendue. Une entreprise peut ainsi ajouter des ressources instantanément selon ses besoins.

Le choix du cloud hybride permet à une entreprise de basculer vers le cloud public dès que les ressources du cloud privé deviennent insuffisantes. Le cloud hybride garantit donc une élasticité qui permet à une entreprise de s’adapter aux différentes situations.

Le cloud hybride favorise un accès rapide aux données grâce notamment aux infrastructures sur site qui composent le cloud privé. Une entreprise peut donc stocker les données qu’elle utilise fréquemment sur les infrastructures cloud sur site. Par contre, elle peut transférer les données qu’elle utilise occasionnellement sur le stockage froid qui est le cloud public.

Le cloud hybride participe activement à la réduction des charges d’une entreprise. Pour cause, les ressources du cloud public sont généralement proposées à des prix abordables. En effet, la majorité des fournisseurs de cloud public permettent à leurs clients d’éviter de dépenser inutilement. En clair, ils donnent la possibilité aux clients de payer seulement pour les ressources consommées.

Une entreprise peut aussi traiter le Big Data grâce au cloud hybride. Comme exemple, une entreprise peut stocker ses données sur le cloud privé et effectuer ses requêtes analytiques de Big Data sur le cloud public. Le cloud public représente un environnement idéal dans lequel les clusters peuvent s’entrainer. Ceci pour une meilleure adaptation avec les exigeants exercices de computing.

 

 

Quel fournisseur de cloud hybride choisir ?

 

Azure représente le cloud hybride idéal pour toute entreprise. Pour cause, Microsoft Azure est une solution cloud qui est très orientée entreprise. Sa puissance réside notamment dans son cloud hybride et dans l’environnement Windows.

Azure bénéficie d’une sécurité qui est assurée par une équipe de cybersécurité dédiée. Azure vous permettra entre autres de profiter de nouvelles fonctionnalités pour vos infrastructures IaaS et pour vos plateformes PaaS.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités