cybersecurite

Email et cybercriminalité : pourquoi les deux vont de paire ?

Les boîtes mails sont le terrain fertile des arnaques en ligne. D’après des chiffres rendus publics par le FBI en 2019, ce mode d’escroquerie représente la moitié de toutes les pertes dues à la cybercriminalité soit une moyenne d’environ 75 mille dollars par plainte. De façon précise, 9 des 10 cyberattaques qui ont lieu sont le fait de la Compromission d’Email d’Entreprise (BEC). La Covid a certainement amplifié le phénomène de la cybercriminalité. Et si le mail est un moyen facile pour les arnaqueurs, il est utile de prévoir des mesures de protection afin de mieux les sécuriser.

 

 

Une double épidémie de virus

 

Il y a un lien évident entre COVID-19 et cybercriminalité. Et pour cause, la pandémie du coronavirus s’est révélée comme un facteur d’accélération de la cybercriminalité. Non seulement, le nombre de cyberattaques touchant les emails a largement augmenté, mais on constate aussi que la nature des attaques s’est, tout autant diversifiée. C’est l’obligation de l’utilisation de l’internet dans le cadre du télétravail qui a été mise à profit par les délinquants du cyberespace pour commettre leurs forfaits. En avril 2020, il a été noté une augmentation dépassant de loin les 270% de trafic malveillant par semaine. De même, ces attaques en lien avec la COVID-19 ont-elles atteint un pic au mois de mai de la même année. Il est, donc évident que le mariage COVID-19 et cybercriminalité était surtout à l’avantage des cybercriminels qu’il n’a été un véritable souci pour les équipes de sécurité informatique.

Le mail, un moyen facile d’accès

 

Le recours au télétravail par une grande masse d’employés ainsi que l’usage devenu indispensable des emails aura permis aux cybercriminels de renforcer leurs activités criminelles. Avec leurs prédispositions au phishing, les échanges d’emails avaient connu une nette progression dans la période eu égard justement à la nouvelle dynamique de travail à distance imposée par la pandémie du coronavirus, scellant de ce fait les liens entre email et cybercriminalité. En effet, plusieurs paramètres ont fait de l’email, un canal par excellence de la cybercriminalité.

D’une part, l’email représente, dans le monde le moyen de communication numérique le plus utilisé avec 4 milliards d’usagers pour un trafic estimé au-delà de 300 milliards au quotidien au titre des courriers électroniques. D’après les statistiques, 150 milliards de ces échanges par email sont le fait de conversations à caractère professionnel. Il s’agit, donc à première vue d’une cible facile permettant une diffusion rapide et massive des virus. D’autre part, l’attaque par les courriers électroniques ne nécessite pas de grands investissements, ni de technologies particulières. Son coût est également presque gratuit. On peut donc comprendre aisément la relation entre email et cybercriminalité dans cette période de coronavirus. Dans la plupart des cas, les cybercriminels usurpent l’identité d’autres personnes pour arnaquer leurs victimes. Face à cette menace qui ne cesse de s’agrandir, il est important de trouver des solutions de protection efficaces.

 

 

Quelles protections pour votre boîte mail ?

 

Tant que vous utiliserez l’email, il est pratiquement impossible d’éviter des cyberattaques. Ils sont le fait de tous les jours et de toutes les heures. Cependant, vous pouvez ou mieux encore, vous devriez prendre des dispositions pour protéger vos boîtes électroniques.

 

Le pare-feu

Appelé aussi firewall, le pare-feu entreprise constitue l’un des dispositifs d’usage dans le cadre de la sécurité informatique. Il permet de protéger vos ordinateurs contre toutes tentatives d’intrusions de nature malveillantes en provenance d’un réseau auquel votre ordinateur est connecté. Son action est rendue possible grâce à sa tentative d’identification et de blocage de trafics indésirables.

 

Le test d’intrusion

C’est un processus qui se matérialise par la collecte d’informations sur le serveur, les systèmes d’exploitation, le réseau, les applications et leur protocole. La finalité de cet exercice est la détection plausible des éventuelles cybermenaces touchant les emails dont pourrait être objet l’entreprise.

 

L’antivirus

Son utilisation est également recommandée dans le cadre de la cybersécurité des boîtes mails. Son mode d’action consiste à scanner de façon automatique tous les fichiers messages entrant dans votre boîte. Attention, n’oubliez pas de mettre régulièrement à jour votre antivirus professionnel.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités