ransomware

Quels sont les projets d’investissement en sécurité des DSI en 2021 ?

Selon les prévisions de Canalys, les investissements en cybersécurité vont connaître une augmentation de 10% en 2021. Cette augmentation va notamment s’enregistrer sur toute la planète et dans le meilleur des cas. La sécurité de l’information sera hautement priorisée cette année. Ceci parce que les types de menaces s’élargissent, de nouvelles vulnérabilités se dévoilent et la fréquence des cyberattaques ne diminuera pas de si tôt.

Les prévisions mondiales liées au marché de la cybersécurité annoncent un prolongement des tendances actuelles. En clair, selon ces prévisions les investissements en cybersécurité vont continuer. Durant les six premiers mois de l’année, les restrictions dues à la COVID-19 vont être maintenues. Les approbations de vaccins COVID-19 et le lancement des programmes de vaccination de masse vont influencer la seconde moitié de l’année. En effet, les vaccinations contre la COVID-19 annoncent une reprise mondiale et soutenue des activités économiques. Ceci dès la seconde moitié de l’année.

 

 

La valeur globale du marché de la cybersécurité

 

En 2021, la valeur marchande globale de la cybersécurité devrait atteindre 60,2 milliards de dollars US. Ces fonds vont notamment être injectés dans :

– Les expéditions de sécurisation des terminaux (test d’intrusion)

– La sécurité réseau (antivirus professionnel)

– La sécurisation du Web

– La sécurisation de la messagerie électronique (parefeu d’entreprise)

– La sécurisation des données

– Les analyses de vulnérabilité

– La sécurisation et la gestion des accès

Au pire des cas, la croissance annuelle envisagée pour le marché de la cybersécurité est estimée à 6,6%. Cette estimation est faite avec la prise en compte des éventuels impacts négatifs de la COVID-19.

Jusqu’à présent, les budgets alloués à la sécurité informatique ont résisté durant la pandémie. Cependant, il est à noter que les investissements dans la cybersécurité ont beaucoup pesé dans les dépenses des entreprises. Aussi, les réductions d’effectifs et les congés ont fait perdre des contrats pluriannuels à beaucoup d’entreprises. Ces entreprises s’inscrivent dans les domaines d’activité les plus touchés comme les transports et l’hôtellerie.

En 2020, les investissements dans la cybersécurité ont été massifs, croissants et continus. Toutefois, malgré ces investissements le nombre de cyberattaques qui s’est soldé par une réussite a atteint un niveau record. Comme exemples de ces cyberattaques, on peut citer : les violations de données, le vol d’enregistrements et les attaques de type ransomware.

Plus en détail, en 2020 plus de 12 milliards d’enregistrements renfermant des informations personnelles ont été compromis. Pendant ce temps, les attaques de type ransomware ont connu une hausse d’environ 60%.

Les facteurs clés de ces cyberattaques ont notamment été :

– Les erreurs de configuration des bases de données cloud

– Et les campagnes de phishing exploitant la vulnérabilité des travailleurs mal formés

 

 

Plus d’attaques et de fraudes orchestrées en ligne

 

À l’heure actuelle, le domaine de la santé et celui de l’éducation sont les plus ciblés par les cyberattaques. Davantage d’attaques et de fraudes en ligne sont dirigées vers ces domaines, car ils sont sous une énorme pression due à la COVID-19. La poursuite du télétravail et des cours à distance ainsi que l’accélération des projets de transformation digitale maintiendront cette tendance en 2021.

Matthew Ball, analyste en chef de Canalys a déclaré que « les menaces qui ne sont pas encore connues sont toujours les plus grandes. La découverte de la campagne avancée SUNBURST à la fin de 2020 le prouve. SUNBURST est non seulement le résultat de l’injection d’un code malveillant dans la plateforme de gestion informatique SolarWinds Orion qui est très utilisée. Mais aussi, SUNBURST est le résultat d’une infiltration dans d’autres systèmes ».

L’engagement des professionnels de la cybersécurité contre la campagne SUNBURST sera l’un des nombreux facteurs qui vont encourager un investissement soutenu en 2021. Ces investissements dans la cybersécurité vont particulièrement servir au développement de nouvelles solutions pour contrer les nouvelles menaces qui émergent. La sécurisation des services cloud, l’élaboration des programmes de mise à niveau des solutions existantes et le développement de nouvelles fonctionnalités seront la priorité de ces investissements.

À ce niveau, la nécessité pour les entreprises d’adopter de nouvelles approches ne laissant aucun boulevard aux cybercriminels demeurera critique. En effet, les entreprises doivent combiner les nouvelles approches à différents niveaux :

– En sensibilisant les employés sur la cybersécurité
– En protégeant et en sauvegardant les données
– En détectant les menaces et les vulnérabilités
– Et en intervenant dans la maîtrise des cyberattaques

 

 

La sécurité du Web et du courrier électronique, les segments à plus forte croissance

 

Les investissements dans la sécurité du Web et de la messagerie électronique augmenteront de 12,5% en 2021. Cette sécurisation représente l’un des segments à plus forte croissance. Comme exemple, les technologies de sécurisation des connexions entre utilisateurs et services cloud figurent parmi ces segments.

Les investissements dans l’analyse des vulnérabilités et de la sécurité connaîtront une hausse de 11%. L’analyse des vulnérabilités et de la sécurité ne se limitera donc plus aux analyses journalières ou à la surveillance des menaces. Elle ira jusqu’à l’analyse de l’intelligence des menaces, l’analyse du comportement et jusqu’à l’élaboration des réponses automatisées.

La croissance des investissements dans la sécurité des terminaux va baisser à 10,4% après une année 2020 solide. Elle demeurera malgré tout une partie vitale de la cybersécurité. Car plusieurs employés de bureau poursuivent le télétravail. La gestion des accès est un élément capital des politiques de zéro confiance. Elle garantit notamment un accès sécurisé aux données et aux applications. Les investissements dans la gestion des accès vont donc augmenter de 10,4% en 2021.

En 2021, le segment le plus important sera la sécurité réseau. Les investissements dans la sécurité réseau vont augmenter de 8%. Ceci, grâce au redémarrage des projets de mise à niveau qui jusque-là étaient mis en pause. Les investissements dans la sécurité des données vont augmenter de 6,6%. Ces investissements vont non seulement se concentrer sur la protection, la sauvegarde et la restauration des données. Mais aussi, ils vont se concentrer sur les politiques de cohérence relatives aux environnements multicloud et hybrides.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités