culture digitale entreprise

Investissements IT : quels impacts de la pandémie

Avec la pandémie de la COVID-19, les entreprises de services IT ont vécu des moments favorables et des moments difficiles. Ces moments ont impressionné par leur opposition notoire l’un à l’autre.

Plus en détail, ces entreprises ont tout d’abord connu une augmentation soudaine parfois brutale de certaines demandes. Ces demandes étaient en rapport avec le télétravail et le besoin de pouvoir effectuer des communications instantanées.

Dans un second temps, ces entreprises ont enregistré des réductions considérables de l’activité de leur clientèle. Ces réductions ont ainsi occasionné des baisses de revenus suivies de coupes importantes au niveau des investissements IT.

 

 

Les services IT, un marché de 36 milliards de dollars

 

Les services IT représentent un marché titanesque qui est malheureusement en baisse depuis la crise de la COVID-19. En effet, la COVID-19 a eu un impact sur les entreprises de services IT et sur les investissements IT de manière générale. Toutefois, cet impact a été disparate en fonction des secteurs et des projets de ces entreprises.

Les secteurs comme l’industrie, la finance, le transport et la grande consommation ont été les plus affectés par la COVID-19. En comparaison, ces secteurs précités ont été plus touchés que tous les autres secteurs comme l’énergie, le secteur public…

Par conséquent, les dépenses budgétaires des CIO subissent des modifications, car les entreprises de services hébergés en dépendent. Ces dépenses budgétaires des CIO sont réévaluées et très souvent réduites. Ceci, afin de répondre à la baisse d’activité causée par la COVID-19.

Les réductions budgétaires couvrent en premier les projets de long terme. Ces projets sont des legacy projects (projets hérités). Comme exemples de projets hérités, on peut citer : l’intégration des systèmes de base, l’infogérance informatique, le bureau de service…

Certaines entreprises ont notamment été interrogées sur ces legacy projects. Comme réponse, elles envisagent de revoir à la baisse d’environ 5% les enveloppes dédiées à ces projets. Ceci, dans les deux prochaines années.

Pour les entreprises, internaliser à nouveau les services IT est aujourd’hui peu probable. Le succès des entreprises ne peut désormais provenir que de leur transformation digitale et passer par des investissements IT importants.

 

 

Les projets d’investissement IT et transformation digitale face à la crise

 

Contrairement aux investissements IT qui se voient réduire durant cette crise de la COVID-19, les projets de transformation digitale sont maintenus. En effet, les directions générales des entreprises maintiennent les grands projets de transformation digitale. Et de surcroît, nombreux de ces projets de transformation digitale connaissent des accélérations fulgurantes. Tout porte à croire que la COVID-19 a accéléré les tendances qui émergeaient avant la pandémie.

En maintenant les projets de transformation digitale, les entreprises y trouvent divers avantages. D’une part, elles y trouvent une possibilité de maintenir en vie et en activité leurs forces de travail dispersées. Et d’autre part, elles y trouvent une promesse qui leur garantit une meilleure résistance face aux chocs futurs.

En effet, les projets de transformation digitale qui sont prioritairement maintenus sont :

– Les projets d’infrastructures englobant les moyens de stockage de données dans le Cloud comme Microsoft azure et la sauvegarde externalisée

– Et les projets de digital workspace qui englobent les technologies et outils comme Office 365 et Teams qui favorisent le travail à distance

Grâce à la transformation digitale, les entreprises continuent par garantir à leurs clients : agilité, proximité et savoir-faire technologique. Ceci, malgré la COVID-19

 

 

La résistance du marché français pour ses investissements IT

 

Comme durant les crises de 2001 et 2008, le marché français impressionne par sa résistance aux chocs. Par conséquent, la capacité de rebondissement des investissements IT en 2001 et 2008 laisse présager un scénario positif. Ceci dans environ 3 à 5 ans.

En effet, durant la crise financière de 2008 et 2009, les investissements injectés dans la transformation digitale se sont réduits en 2009. Par contre, les investissements IT sont globalement restés stables sur cette même période.

ARTICLES CONNEXES
MICROSOFT TEAMS

Vous souhaitez plus d’infos ?


Retour vers le haut

Découvrir les fonctionnalités